Forum de l'Hindouisme
Bienvenue sur le forum de l'hindouisme

Le Mahabhara, le plus long livre au monde sur l'Inde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Mahabhara, le plus long livre au monde sur l'Inde

Message  Laziz le Ven 3 Juil - 21:20

Bonjour à tous,

je suis nouveau ici et je suis venu vous parler de l'Inde. Comme mon non l'indique je suis d'origine maghrébine et de parents musulmans, mais l'Inde me passionne depuis toujours. Ce sont mes parents qui m'ont fait connaître l'Inde, malgré eux pour ainsi dire.

Je constate que ces forums ne sont pas très actifs, alors je publierai sans méthodologie, au goût des lignes que j'écris chaque jour en me levant le matin. Depuis quelque temps je rédige un long texte sur le Mahabharata, et là, en ce moment, je termine un récit sur Ganesh, tiré d'un Purana.

Voici par exemple ce que je viens tout juste de terminer, à l'instant. C'est en cherchant des infos sur le web, notamment des images, que je suis tombé sur votre site.

Comme je suis en train d’écrire sur le Mahabharata, et en l’occurrence sur Ganesh, j’ai fait une parenthèse pour décrire les personnages du récit. Ici je parle du fils de Bhrigu, Chyavana.

Avant de revenir à notre histoire tirée du Purana de Ganesh, il faut mentionner le rôle important, sans entrer dans les détails, qu’a joué dans la médecine Ayur-védique Maharaj Chyavana.



Suite à un incident dont elle fut coupable envers ce très vieux yogi vivant dans une termitière, la fille d’un roi se sentit encline à le marier. Mais grâce aux Dieux que sont les Ashwini Kumaras, des jumeaux experts en médecine et qui sont en fait les médecins des dieux, Chyavana obtint un corps jeune et splendide au grand bonheur de sa nouvelle épouse. Les divins jumeaux créèrent une confiture ayurvédique du nom de Chyawanprash. C’est un tonique puissant à base de plantes médicinales spécialement préparé pour la circonstance, d’où son nom. L’ingrédient principal est un fruit appelé Amla. Aujourd’hui ce produit est commercialisé à travers le monde pour ses vertus qui vous requinquent en un rien de temps.

Les Ashwini kumaras sont souvent mentionnés dans les Védas et les Puranas. Dans le Mahabharata, par exemple, ils sont les Dieux qu’invoquent Madri pour avoir des enfants à la suite de la mort de Pandu et sous l’insistance de sa co-épouse Kunti. Cette dernière avait déjà obtenu comme fils Yudhistir, Arjuna et Bhima respectivement des Dieux Yama, Vayu et Indra (sans compter le tout premier, Karna, du Dieu du soleil Surya et qui fut abandonné par peur du « que dira-t-on ? »). Puis elle transmit le mantra à Madri pour qu’elle en fasse également l’expérience. Mais au lieu d’avoir un fils en invoquant un Dieu comme le fit Kunti, elle eut l’idée de s’adresser aux Dieux Jumeaux représentés avec des têtes de cheval, pour faire d’une pierre deux coups. Ses deux enfants seront les Pandavas Nakula et Sahadeve, réputés pour leur beauté et leur connaissance des chevaux et des vaches.

avatar
Laziz

Messages : 3
Date d'inscription : 03/07/2015
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mahabhara, le plus long livre au monde sur l'Inde

Message  Laziz le Mer 15 Juil - 16:17

Bon, je passe à autre chose...



« Le Mahabharata, la grande épopée de l’Inde, est un monument littéraire pour le moins déroutant : par ses dimensions d’abord… » Vous lisez là les premières lignes de ce nouveau livre (2015) écrit par un auteur suisse. « Déroutant » pour signifier -je le cite- que ses « qualités exceptionnelles et redoutables le desservent pourtant. Pratiquement nul ‘‘honnête homme’’ de l’époque contemporaine, si féru soit-il de culture classique, si curieux soit-il de découvrir des chef-d’œuvres littéraires, si avide de sagesse orientale, n’en a lu plus que de brefs résumés. » Voilà, tout est dit. Malgré cela, le préjugé positif qui veut que l’homme ou la femme intelligent cherche à savoir à tout prix de quoi sont fait l’histoire, la vérité et les grandes civilisations demeure une force obscure bien ancrée dans nos esprits. La réalité, cependant, est en train de nous rattraper car de rares personnes comme Dominique Wohlschlag défrichent ce « monument » pour que son contenu soit accessible non seulement à « l’honnête homme » mais à tous; ce qui rend l’ignorance presque délibérée de ce must du savoir, le Mahabharata, plus difficile à justifier.
avatar
Laziz

Messages : 3
Date d'inscription : 03/07/2015
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Mahabharata et la resurrection

Message  Laziz le Dim 18 Oct - 17:26

Je viens tout juste d'écrire ce drame des origines de l’humanité tel que raconté dans le Mahabharata et qui finira bien. Voici le début :

Le camp des dieux avait pour prêtre le très renommé Brihaspati. Mais, contrairement à son homologue Sukracharya, qui conseillait les asuras (démons), il n’avait pas le pouvoir de ressusciter les morts, car il ne connaissait pas la formule secrète pour accomplir cet exploit.
À cause de cette infortune, les dieux se retrouvaient en position de faiblesse puisqu’à chaque fois qu’ils tuaient des asuras, Sukracharya les ramenait à la vie.



Ils échafaudèrent alors un plan pour remédier à cet handicap majeur. Ils s’adressèrent au fils de leur guru, Kancha, et le prièrent d’aller étudier sous la direction de Sukracharya afin d’obtenir de lui le mantra magique.

Ce dernier, honoré par une telle demande, se montra affable et l’accepta comme disciple. Il avait une jolie fille qui trouva chaussure à son pied, si on peut dire. Elle ne le lâchera plus tant il était gentil et disponible. Car son père passait beaucoup de temps à la cour du roi ou à méditer en solitaire dans les bois. Tous les trois, donc, étaient aux anges, sauf les asuras.

Ils n’avaient pas besoin d’un dessin pour comprendre les intentions peu catholiques, si on peut dire, qui se tramaient derrière le jeu mené par le fils du grand guru des dieux. Ils décidèrent de lui faire la peau. Alors que Kancha gardait les vaches dans la forêt, ils se jetèrent sur lui et le réduisirent en pièces, littéralement. Ils donnèrent les parties de son corps à manger aux chiens.

Quand à la nuit tombée il ne rentra pas avec les vaches qui avaient trouvé toutes seules le chemin du retour, la jeune femme en devint extrêmement peinée et son père usa de son pouvoir pour remédier à la circonstance. Sans aucune difficulté, Kancha apparut soudainement devant eux en chair et en os, comme si de rien n’était. D’autant plus que Sukracharya ne refusait aucun désir à sa fille qui était pour lui comme la prunelle de ses yeux.

Comment peut-on être si stupide ? Ils savaient bien, ces démons, que leur maître spirituel avait le pouvoir de ressusciter Kancha ?!
avatar
Laziz

Messages : 3
Date d'inscription : 03/07/2015
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mahabhara, le plus long livre au monde sur l'Inde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum